Toxoplasmose et grossesse

1. Toxoplasmose : qu’est-ce que c’est?

La toxoplasmose est une maladie causé par l’infection par un parasite (Toxoplasma gondii). Elle est généralement transmise à l’homme:

  • par les animaux domestiques, particulièrement: les chats
  • par l’ingestion de l’eau ou de viande contaminée. Par le contact de couteaux, de planches ou d’ustensiles de cuisine ayant touché à de la viande crue.
  • Par la consommation de fruits, de légumes ou de certains produits non-pasteurisés.
  • Très rarement, lors d’une transplantation d’organe ou une transfusion sanguine.
  • ne pas manger de charcuterie crue, fumée ou salée;
  • ne pas gober d’œufs crus;

Quand la maladie est contractée après la naissance, elle ne cause généralement pas de symptôme, mais le parasite reste présent dans l’organisme à vie. La maladie peut être dangereuse pour les personnes qui ont un système immunitaire faible ou pour les femmes enceintes, car elle peut affecter le développement du fœtus (toxoplasmose congénitale).

En effet; pendant la grossesse, le parasite qui colonise l’organisme maternel peut passer la barrière du placenta et s’attaquer au fœtus. Il risque alors:

  • d’entraîner des lésions irréversibles au niveau du cerveau
  • d’êtres l’origine de retards psychomoteurs  sévères
  • de crises d’épilepsie
  • de malformations du crâne
  • D’atteints les yeux, ce qui entraîne une inflammation puis la formation de cicatrices sur la rétine.

2.Symptômes:

La plupart des personnes infectées par le parasite de la toxoplasmose ne présentent aucun symptôme. Certains personnes peuvent ressentir des effets similaires à ceux de la grippe ou de la mononucléose tels que : des ganglions enflés, des maux de tête, de la fièvre, de la fatigue, etc…

les personnes qui ont un système immunitaire faible peuvent avoir des signes d’infection sévère tels que : des maux de tête, de la confusion, un manque de coordination, des crises convulsives…

3. Prévention

Afin de prévenir la toxoplasmose chez la femme enceinte ou les personnes immunodéprimées, il est conseillé de ne consommer que de la viande bien cuite, de bien laver les fruits et légumes et de les peler, de laver les mains très régulièrement, surtout après la manipulation des aliments à risque précités, et d’éviter les contacts avec les chats ou leur litière.

Il existe par ailleurs des traitements qui limitent le risque de transmission au bébé. Et même si celui-ci est atteint, on peut aussi lui administrer des antibiotiques pour éviter ou diminuer l’impact de la maladie.

4.Traitements médicaux et les approches complémentaires

Il existe par ailleurs des traitements qui limitent le risque de transmission au bébé. Et même si celui-ci est atteint, on peut aussi lui administrer des antibiotiques pour éviter ou diminuer l’impact de la maladie.

Le traitement doit être effectué le plus tôt possible pour être efficaces c’est pour cela  on conseille à toutes les futures maman qui n’ont pas déjà été infectées de faire une prise de sang chaque mois pour qu’elles et leur bébé soient soignés au plus vite si l’on détecte.